La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'au-delà

Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: L'au-delà   Dim 26 Déc 2010 - 19:22


Fiche du film :
Réalisateur : Lucio Fulci
Scénaristes : Dardano Sacchetti, Lucio Fulci, Giorgio Mariuzzo
Année : 1981
Genre : Fantastique / Horreur
Acteurs principaux : Catriona MacColl, David Warbeck
Résumé : Dans un hotel construit au dessus d'une des 7 portes de l'enfer, un homme est torturé puis cloué à un mur par ses voisins. 60 ans plus tard, la nouvelle propriétaire veut remettre à neuf la bâtisse, mais les esprits se manifestent.

Mon avis :
Bon jusque là dans ce que j'ai vu de Fulci, c'était soit très décevant (Frayeurs) soit carrément nul (Aenigma, Zombi 3). Avec la chronique que j'ai lue pour la sortie en DVD du film français Blackaria, bourré des réfs aux giallo et particulièrement à Fulci, me suis dit qu'il serait temps que j'en vois un bon, et un qui soit vraiment propre à ce réalisateur (par comme Zombi 2, co-réalisé par l'habitué aux nanars Bruno Mattei). J'ai donc choisi le plus connu et reconnu, L'au delà.

C'est cheap, ça sent les effets spéciaux années 80, mais la séquence d'ouverture est déjà mieux que tout ce que j'ai vu d'attribué à Fulci jusque là. Pour la construction du mythe expédié et la musique bateau on repassera, mais niveau violence c'est déjà ça.
Par contre une fois l'intro finie, on ne sait plus trop ce qu'il se passe. Tout s'enchaîne très vite comme une sucession de scènes qui n'ont presque pas l'air de s'assembler, on ne nous présente pas les personnages et les fait pourtant agir comme si on les connaissait depuis un moment. Du coup, comme ça va trop vite, on ne se laisse pas porter par une poésie qui aurait pu s'instaurer ; de toute façon la musique, contrairement à du Argento, ne s'y prête pas.
On suit tout de même, jusqu'à ce que ça devienne trop n'importe quoi.

Ca reste comme ce dont j'ai parlé ci-dessus, sauf que les effets spéciaux restent d'une même médiocrité, à la limite entre bon et mauvais, et finissent à force par afficher leur ridicule.
Et pourtant on dirait que ce n'est que pour eux que les minutes s'écoulent, parce que l'histoire à côté on dirait bien qu'on s'en fiche. Oui ok il y a les 7 portes de l'enfer, puis les fantômes, mais rien n'est expliqué, rien n'est résolu.
Au bout d'un moment peu de temps nous est laissé entre chaque mort, comme s'il n'y avait plus que ça qui importait... et encore ce n'est pas correctement mis en scène. Des gens tombent sans raison et on laisse de l'acide se déverser sur leur face ou des araignées venir les manger...
C'est même pas onirique, là ça serait une excuse, c'est juste débile.

Et ça reprend des éléments tellement clichés et que rien qu'à la base on ne voudrait voir nulle part. A un moment où on ne sait pas ce qu'il s'est passé, on place un vieux bizarre qui rigole niaisement. C'est le genre de truc qu'on ne veut plus voir non pas parce que c'est trop courant, mais juste parce que c'est tout simplement mauvais, dans quelque film que ce soit.
Et puis à la fin, tiens, des zombies se ramènent. Et c'est mou. C'est même pas contemplatif, ni même juste beau. Et on comprend toujours pas ce qu'il se passe, ni comment, ni pourquoi.

Quand ça s'est fini, j'ai cru que Lucio Fulci se foutait de ma gueule. Rien n'est résolu, on ne sait pas ce qu'il se passe vraiment, mais on couvre tout ça d'une citation délivrée par une voix grave pour faire comme s'il y avait quelque chose derrière.
Je crois, d'après mes souvenirs, que je préfère même Frayeurs, qui était long mais pas débile ni aussi mal fichu.
Je mets 4/10 environ pour quelques rares bonnes idées (les zombies qui cassent la fenêtre, les coups de chaînes)

Bande-annonce VO :

_________________




Dernière édition par Fry3000 le Sam 3 Sep 2011 - 10:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: L'au-delà   Mar 31 Mai 2011 - 22:45

Comme vous l'aurez compris avec le message ci-dessus, je n'avais pas du tout aimé L'au-delà, à part peut être pour sa scène de début, néanmoins en cours de Genres, celui sur le film d'horreur plus précisément, nous avons revu des extraits. Il y avait celui à l'hôpital avec le bocal d'acide, qui m'a impressionné, et la fin, que la prof a commenté par rapport à ce qu'elle avait dit sur le genre, et j'avais trouvé ça assez clairvoyant (aha, c'est ironique quand on sait ce qu'il se passe dans la scène). Quoiqu'il en soit, moi qui avais dit trop vite à mon voisin que je n'avais pas aimé, je me retrouvais à voir des scènes qui me plaisaient, que j'avais du rater, et qui m'ont donné envie de revoir le film. Pour m'y forcer en quelque sorte, je me le suis procuré.

La scène d'introduction, qui m'avait beaucoup plu, est toujours aussi brillante, il n'y a rien à redire là-dessus. D'une grande violence, et avec des effets spéciaux incroyable, il y a cette crucifixion bluffante où on croirait vraiment que le type se fait percer les bras avec des clous. A mon avis ils ont passé les bras de quelqu'un d'autre à travers le mur, mais rien que pour mettre ça en place c'est phénoménal.
Les effets ne sont pas tous aussi bons dans le film, loin de là, et la plupart du temps on voit bien les acteurs reproduits en mannequins, ou le latex ajouté par dessus leur peau pour être arrachée. Il y a toutefois une mise en scène de ces trucages qui les intègre assez bien au montage pour que ce soit plutôt acceptable. Il y a des moments où c'est trop flagrant que le personnage est immobile car il est fake, mais il y a par exemple cette scène d'attaque des araignées où images de l'acteur réel sont mêlées à celle de son mannequin, tout cela en gros plans, ce qui fait que l'un peut être rattrapé par l'autre, et sur un plan même j'ai cru que la fausse langue était une vrai, donc ça veut dire que ce n'est pas si mal fichu que ça.

Je m'étais plaint précédemment de la trop grande vitesse avec laquelle arrivent les premiers évènements paranormaux alors même qu'on nous a même pas présenté les personnages qui la minute d'avant font des travaux de restauration. Je ne sais pas tellement pourquoi je m'étais fixé là-dessus à l'époque, car ce n'est finalement pas si grave. Cette hâte à amener les éléments de l'intrigue servent à ménager d'autres moments de contemplation macabre où le temps est, là, complètement dilaté. C'est là que se trouvent les véritables enjeux du scénario, qui d'ailleurs est des plus sommaires, ne servant qu'à enchaîner les moments gores. C'est en effet ce qu'il se passe : on nous parle vite fait des 7 portes de l'enfer, et par la suite, à part pour une ou deux scènes de léger développement des personnages principaux, on met principalement à la suite des scènes montrant des gens qui meurent un à un à cause de l'horreur libérée par l'ouverture des portes de l'enfer.
Scénaristiquement, c'est extrêmement faible, mais du côté de l'horreur, Fulci se lâche complètement. Les effets spéciaux et maquillages ne sont pas forcément bons, mais que c'est gore ! J'ai été impressionné par la violence de ces scènes là, que ce soit à cause de la brutalité des coups portés ou l'abondance de sang qui gicle de plaies béantes. C'est totalement irréaliste, et pourtant c'est horrifiant.

Fulci a aussi une façon de filmer particulière, qui met en avant certains éléments, qui en général représentent la menace dans une scène : gros plan sur des araignées devenues démesurées, gros plan sur une flaque de sang et d'acide qui devient un torrent, et gros plan qui fait qu'un clou remplit pratiquement toute la longueur de l'écran. Ca doit faire partie d'une esthétique d'attention aux détails qui, j'imagine, est propre aux réalisateurs d'horreur italiens. Par contre il y a aussi ce genre de plans sur quelque chose de plus beau, par pure contemplation / sacralisation, pour un visage féminin par exemple, qui surgit à l'écran quand on entend une détonation pour nous donner un gros plan sur ses yeux cadrés par les cheveux blonds.

Un film dont la qualité est modérée tout de même, trop cheap parfois et scénario qui est passé je ne sais où après qu'on nous ait parlé des 7 portes de l'enfer, simple prétexte après tout. Mais bon, il y a tout de même une mise en scène appliquée, et pas de compromis sur les corps qui dégoulinent, la peau arrachée, et autres souffrances de ce genre.
Et cette musique aussi, c'est pas du Goblin non plus mais elle est très bonne, quoique peut être trop utilisée et dérivée dans le film, un peu plus de variété n'aurait pas fait de mal et aurait donné plus d'impact au thème quand on l'aurait entendu.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
 
L'au-delà
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Zombies-
Sauter vers: