La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Comic convention

Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Comic convention   Ven 1 Juil 2011 - 20:43

Damn ! Je me rends compte que je n'avais pas fait de topic du Comic con', donc je n'ai pas fait mon rapport sur l'an dernier... tant pis ! En gros j'avais vu Jim Mahfood ; Jeph Loeb l'invité d'honneur était pas là ; et en fin d'après-midi, comme David Lloyd n'était toujours pas revenu au Artist's alley, j'ai bataillé en demandant plusieurs fois aux responsables où il était, ils n'en avaient aucune idée, il a fallu que j'emmène l'un d'eux au Artist's alley pour constater que, en effet, il n'était pas là, une responsable me disait qu'il était certainement encore en train de manger jusqu'à ce que je lui dise qu'il était déjà 15h, et finalement je l'avais trouvé moi-même en ayant un souvenir de quoi il a l'air, et il était là où il n'était pas censé être. Par ailleurs, Mahfood était peut être pas de bonne humeur, peu bavard, mais Lloyd était très gentil et m'a fait un dessin superbe en quelques coups de pastel.

Bon voilà maintenant je parle de la version 2011 :


Cette année je n'ai pas eu à y aller seul, puisque deux personnes de ma classe étaient intéressés, l'un fan de la culture US, lecteur de quelques comics et désirant aller au Comic Con de San Diego depuis des années, l'autre intéressé par le Japan expo, et il m'a dit qu'à une époque il baignait complètement dans cette culture.

Le second nous a rejoint plus tard, donc nous n'étions que deux au début et, suivant mon désir, on est directement allés au quizz Simpsons qui débutait à l'heure d'ouverture du festival... et même 15mn avant, à en croire le programme sur place (??). On s'est pressés, et finalement on est partis assez vite. C'était un quizz un peu brouillon, tout le monde pouvait crier les réponses, parfois le type au micro qui posait les questions n'attendait pas avant de passer à la question/diapositive suivante (questions affichées sur écran, parfois accompagnées d'images), et comme me l'avait fait remarqué sous forme de question mon camarade : "on gagne quoi ?". Bah rien, sinon ç'aurait été mieux organisé. Détail comme ça : il y avait des fautes sur des réponses inscrites à l'écran, et quand ce n'était pas le cas, c'est le présentateur qui se trompait. "Klang et Krodos", ai-je entendu.
En plus de ça les questions étaient trop faciles ; on s'est barrés. Ah ouais, et il y avait une question sur le "film", évoquant ce personnage animalier que je déteste ; eh on se fout de qui, c'est un quizz sur les Simpsons ou sur une copie difforme qui se fait passer pour les Simpsons ? Enfin j'exagère, j'étais pas outré, mais quoiqu'il en soit on est partis, et c'est vrai qu'on avait d'autres choses à voir.

Je vais pas résumer trop ce qu'il y avait, car les photos ou vidéos sur le net le feront mieux que moi, mais au cours de nos nombreux tours dans la journée, on a pu voir un stand de French Steampunk avec des feuillets et vidéos sur une TV promouvant le Doctor Steel (faut que je me renseigne sur lui), une affiche d'un fan-film français "Burn Paris burn" (idem, même si au vu de la bande-annonce ça a l'air d'en faire trop), divers stands Star wars et Stargate mais là je ne surprends personne, un stand magnifique avec des objets de Indiana Jones, une énorme création Lego style Steampunk. Dans les cosplays, toujours aussi superbes : deux Lara Croft (incontournables), dont une en compagnie d'un type en Duke Nukem (fabuleux, surtout si on se base sur les rumeurs comme quoi ils sont ensemble ; trivia : quand j'ai dit ça à mon second camarade, il m'a dit qu'elle était la femme de Pacman, drôle), un Pingouin, un Duffman génial, pleins de Naruto et personnages de One Piece évidemment, des zombies, et autres filles en tenue agréables à la vue.

On a fait un tour des stands jusqu'à arriver au Artist's alley, et comme il y avait du monde on m'a proposé de continuer et de revenir après, donc autre tour du Comic con', cette fois plus axé sur les stands commerciaux. Par ailleurs, comme me l'a fait remarquer quelqu'un avec qui j'ai attendu pour Bermejo, le Japan expo est plus commercial, tandis que le Comic con' est "convivial", dans le sens où il y a plus de stands avec démonstrations et expositions d'objets de collection ou créations de passionnés. Je n'ai pu le vérifier, car je n'ai pas du tout eu le temps d'aller au Japan expo, mais en fouillant dans mes souvenirs de l'an dernier, je pense qu'il a raison.
Enfin il y avait quand même des stands de t-shirt et de comics, où nous sommes allés, mais sans rien acheter ; mon ami par manque d'argent, moi parce que je surveille mes dépenses et que rien ne m'a intéressé au point que je gaspille mes billets. J'ai hésité pour quelques albums du Punisher à 10€, mais ce sont ceux post-Ennis, donc je me suis méfié.
On a eu des canettes de Coca Cola zéro gratuites, cool, merci à mon collègue pour avoir repéré ça, alors que je me demandais "mais où il va ?".
Peu après on est passés sous une reproduction de la Porte des étoiles, mais discrètement, pour pas avoir l'air de le faire volontairement, du genre "ah tiens allons par là, ah mais non passons par là", tandis que nous passions dessous comme mus par une changement de direction.
On est tombés sur un stand NerdZ, avec sur un mur un grand papier blanc où l'on pouvait dessiner. Il y avait déjà quelques dessins et mots dédiés à la série ; j'ai sorti mon stylo en m'étant décidé à faire un Bender. J'entendais pleins de gens passer et dire derrière moi "ah, c'est Bender", il y a même deux filles qui ont pris en photo le dessin en cours de création ; j'ai dit qu'il était mal fait, ce qui était vrai puisque j'avais mal placé les yeux, mais on m'a répondu que c'était pas grave... mon public n'est pas exigeant.

Après ça, direction WC, puis un café où les prix sont exagérés, et donc pour 3€ mon comparse a juste pris un pot de riz vinaigré à un stand de nourriture asiatique. Notre autre acolyte appele, et avant son arrivée je retourne au Artist's alley, en disant que je vais juste voir s'il y a du monde, mais comme la plupart étaient partis (manger, I guess), et qu'il ne restait que Geoff Darrow sans personne devant lui pour une dédicace, j'en ai profité.
Je connais pratiquement pas l'artiste, j'avais fait une recherche sur wikipedia en voyant son nom parmis les invités, et j'ai eu l'excellent surprise de découvrir qu'il était l'auteur de ce dessin hyper détaillé que j'avais totalement adoré étant gamin dans "La cabane de l'horreur" n°4, un dérivé des comics Simpsons. Je lui ai dit ça, tout comme je lui ai dit que j'avais passé super longtemps à observer chaque détail, et que j'avais même demandé à ma mère de m'en faire un poster, pour l'émouvoir et lui faire se rendre compte à quel point ce dessin m'a percuté. Et c'est en français que je le lui ai dit, puisqu'après un "hello" en arrivant il me répond en anglais avant d'ajouter quelque chose comme "bonjour", et bien que j'aie proposé de parler dans sa langue il a préféré s'adapter à la mienne, qu'il maîtrisait plutôt bien.
C'est parce que ce dessin est le seul que j'ai de lui que j'ai voulu insister sur l'importance qu'il avait eu pour moi ; il en avait fait un autre pour le crossover Futurama/Simpson, mais j'ai les numéros séparés, pas l'album où se trouve son oeuvre, donc tant pis... j'ai enchaîné en demandant s'il aime les Simpsons - il adore - et pour Futurama il regarde aussi de temps en temps, et m'a dit qu'il connaissait les types de la série, dont des producteurs et un peu Matt Groening.
Je ne pouvais m'empêcher d'insister de nouveau sur le dessin, pour dire que j'aimais cette impression de chaos alors même que tout est très lisible, et le fait qu'il y ait plein de détails qu'on remarque, puis on voit autre chose qui mène ailleurs dans le dessin, c'est juste énorme. Il m'a dit s'être appliqué car il aime les Simpsons, et en même temps que je lui parlais de ce qu'il avait fait j'ai l'impression qu'il redécouvrait littéralement son oeuvre : je lui pointais des détails, il en trouvait d'autres, et s'amusait en tombant sur des éléments qu'il avait oublié. "I don't know if you remember that" lui avais-je dit en sortant le comic, finalement ça n'était pas si bien resté dans sa mémoire, et tant mieux, c'était plus sympa comme ça.
Bref voilà, c'était cool, remerciements, poignée de main, et je retourne au café trop cher.

Pendant que je mangeais mon sandwich, direction les bornes d'arcades, que voulait absolument voir mon second comparse qui décidément s'intéresse à tout ce qui est dépassé, lui qui a acheté des VHS toute l'année, et je respecte ça.
Le premier jeu était une sorte de partie de frisbee mais avec des personnages ayant un style et des pouvoirs qui se rapprochent plus des héros de Street fighter que des mecs qu'on voit jouer sur les plages. Mon camarade s'est fait laminer par un joueur plus âgé et plus expérimenté, et après c'est un peu moi qu'il a battu à plates coutures. Coup de chance pour mon autre acolyte, revenu après avoir cherché 2 fois pendant longtemps et en vain une poubelle qui ne soit pas remplie à ras bord, puisqu'il a battu l'autre du premier coup, avant d'être à son tour battu dès lors qu'il a compris qui il jouait à l'écran... Ne cherchez pas la logique dans ce que je viens de raconter.
Juste après, alors que l'amateur de rétro s'est fixé comme but de battre le high score de Pacman, je retourne au Artist's alley, où les invités ne sont pas encore là mais où la file est tout aussi longue.
Une fois le high-score battu, le vainqueur prend une photo volontairement beauf devant la machine, puis on va faire un tour. Il y a une file d'attente immense pour les acteurs de Nerdz.
On tombe sur un taureau mécanique, sur lequel mon camarade numéro 2 veut absolument faire un rodéo. La file d'attente là aussi est plutôt longue, donc je dis que je retourne voir l'Artist's alley.
Finalement j'en ai complètement oublié le rodéo avant la fin de la journée, puisqu'en arrivant à l'Artist's alley j'ai oublié ça. Les artistes étaient de retour, je commence à faire la queue pour Bermejo, mais un couple me dit qu'il met 45mn pour faire un dessin et qu'ils sont pas sûrs eux-même de pouvoir passer avant la fin des dédicaces.
Je me décale vers McNiven où l'attente est très longue, je suis peut être resté 1h, j'ai refeuilleté le comic, envoyé des sms, regardé autour, notamment le stand Steampunk derrière, pris des photos, regardé le programme, et pas mal attendu à ne rien faire.
Deux jeunes devant moi avec Civil war en main sont partis assez rapidement, pas assez patients.
Il y avait une fille devant moi assez jeune, avec le tome 7 US de Civil war alors que je m'étais équipé du 1. Elle avait aussi l'affiche du film Kick-ass en fond d'écran de portable, dommage qu'elle ait été trop loin, je lui aurais parlé sinon.
En feuilletant le programme, j'ai remarqué que la séance de dédicaces avec Gale Anne Hurd, présente en tant que productrice de The walking dead, est réservée à ceux qui gagnent à un tirage au sort. J'essaye d'appeller mes compagnons, avec difficulté car il y a des problèmes de réseau occupé ou je ne sais quelle connerie, puis j'entends mal une fois que ça marche, et j'ai dû insister via plusieurs sms et un coup de fil pour que l'un d'eux aille tenter sa chance au tirage au sort du Point dédicaces. On m'a dit qu'on me rappellerait, et après une quinzaine de minute je pense appeler moi-même, mais j'entend l'un des deux m'appeler, et il me tend la place. Aussi simple que ça ! Il a eu à piocher dans une boîte, et du premier coup il a réussi. Awesome.

Au bout d'un moment une femme du Comic con' nous dit que McNiven a bientôt une conférence, à 15h30 et qu'il reviendra à 17h, donc elle nous conseille de faire un tour pour voir le festival, ou attendre au risque de ne pas pouvoir avoir de signature.
J'attend quand même, et ceux qui veulent un dessin me laissent passer, parmi d'autres qui veulent juste une dédicace normale. Avec ce que j'avais à faire encore, tant pis, une signature a suffi, et j'ai parlé rapidement avec le dessinateur, en évoquant son travail sur Nemesis, écrit par Mark Millar aussi, qui est très différent. Il confirme en riant, je lui parle de ces délires de Millar, il acquiesce, je lui dit que son travail doit pas être si différent vu qu'il s'occupe du dessin, mais il me répond que si. La différence qu'il a évoqué en tout cas était que Civil war est un comic Marvel, mais que Nemesis lui appartient, qu'il a créé le personnage, tandis que pour Civil war évidemment, ce n'est pas de lui.
Bon bah voilà, une signature sur ma cover, et finalement je retourne tenter ma chance à Bermejo, où il y a des gens différents.
Tout de même, j'ai bien fait d'aller à McNiven avant Bermejo, car un type m'a dit qu'il avait demandé à l'auteur s'il revenait après sa conférence, et il avait répondu que non, contrairement à ce que nous avait dit la femme du Comic con'.
L'organisation est donc encore un peu bancale, mais c'est déjà mieux que l'an dernier j'ai l'impression. Ou alors ça ne s'est pas amélioré, je ne sais pas, mais l'an dernier j'avais vécu le chaos de la dés-organisation en cherchant David Lloyd, cette année ce n'était pas le cas, mais il semblerait qu'il y ait un autre invité qui n'ait pas pu être contrôlé par les organisateurs : Brian Azzarello. Trop dommage, j'aurais voulu avoir sa signature sur le Joker à côté de celle de Bermejo. Apparemment la veille il était venu vers 16h30, resté peu de temps, et aujourd'hui il n'était présent que la matinée.
Enfin au moins une femme du Comic con' a pu me dire qu'il était définitivement parti, ça au moins elle a pu me le dire, c'est déjà ça.

Pour Bermejo, j'ai attendu très longtemps, une heure au moins, peut être deux, je sentais mes jambes me faire souffrir. Mes amis passaient de temps en temps, entre plusieurs tours des environs ou plusieurs parties de Pacman, et ils me voyaient n'avoir pratiquement pas bougé à chaque fois.
L'un est resté quelques minutes à un moment, même s'il ne connaissait pas les invités. C'était pour observer une fille aux cheveux blancs et habillée tout de noir. Et me demander qui était cette femme assise au Artist's alley, si ce n'était pas une artiste elle-même ? Very Happy
A un moment l'un est arrivé avec une autre personne de notre école que... je n'ai pas du tout reconnu, bon...
Heureusement il y avait à côté de moi un homme qui a engagé la conversation avec moi, d'un "il va être dégoûté Bermejo, tout le monde lui présente l'album Joker". On a surtout parlé comics, il a commencé il y a deux ans lui aussi, mais s'y connaissait visiblement beaucoup plus, et j'ai souvent été largué... j'ai su ce que devaient ressentir les gens quand je leur parlais de cinéma... Enfin sinon un autre homme à côté prenait le relais pour parler d'X-men, etc.
Enfin il a quand même parlé d'Inglourious basterds à un moment, comparant la façon de caler un tas de dialogues "réalistes" pour certains auteurs de comics, qui en deviennent chiants, par rapport à Tarantino qui maîtrise ça. J'ai hésité à raconter ce que j'avais lu hier sur le fait qu'il ait sucé le pied d'une inconnue en se branlant, mais je l'ai pas fait, j'aurais eu l'air trop bizarre peut être. Je l'avais raconté le matin même à mon comparse, ce qui avait fait se réagir il me semble quelqu'un devant nous quand nous attendions les tickets, mais c'était autre chose, et il y a des personnes que je connais un peu mieux envers lesquels je peux être plus franc, et là je ne me gêne pas. Quoique la fois où j'ai parlé des testicules grillées de Kick-ass à une fille à une fête est une situation qui remet un peu en question mon comportement. Peut-être que je le sentais mieux, étant avec quelqu'un de mon âge.

A part ça j'ai dit au type attendant avec moi qu'à 17h je devrais aller à la dédicace de Gale Anne Hurd, et c'était mal parti à la vitesse à laquelle nous avancions, et quand j'ai parlé de Terminator, il m'a demandé si c'était elle qui avait fait Alien 2, et il se trouve qu'il la connaissait ! Il m'a dit que c'était l'ex-femme de James Cameron, et que si c'est bien la même à laquelle il pensait, il avait lu sur le net qu'elle était assez chiante. Ah... ça m'a un peu inquiété, moi qui avais plusieurs questions à lui poser.
En tout cas je savais pas du tout si elle était marié à Cameron ou non.

Je me dis de rester jusqu'à 17h15, et à 17h je commence à regarder la queue devant la salle de dédicaces avec Gale Anne Hurd, qui heureusement se trouve en face de moi, plus loin.
Au bout d'un moment, il y avait encore tous ces gens qui demandent des dessins à Bermejo alors même qu'un type du Comic con est venu lui parler, peut être pour lui dire de réduire son temps pour chaque personne, ce qui, à ce qu'on m'a dit, avait déjà été le cas plus tôt et il avait refusé de diminué le temps accordé à chacun.
Une des personnes en a laissé d'autres photographié le dessin fait par Bermejo, et je dois dire que c'était une merveille : un Double-Face en noir et blanc aussi détaillé que dans l'album Joker ! La prochaine fois, franchement, j'apporte des feuilles à dessin... si j'avais su... moi qui ai justement retrouvé des feuilles d'arts plastiques et qui me demandais qu'en faire il y a à peine quelques jours de cela.
J'oublie aussi qu'il avait fait une pause pipi assez longue.
Vers 17h, comme prévu, d'après ce que m'avait dit le couple d'avant, il s'est arrêté, on s'est réunis autour de lui, juste quand moi et l'homme avec qui je parlais avions décidé d'essayer, comme un autre, de passer devant ceux qui souhaitaient un dessin afin de juste demander une signature.
Je n'ai pas bien entendu, mais je crois que le dessinateur a proposé de faire des dessins pour chacun, ou de juste signer, ou alors de revenir le lendemain, ce à quoi plusieurs ont répondu ne pas pouvoir. Finalement ça a été vite expédié : je lui ai fait signer Les fleurs noires (Hellblazer) et Joker. L'autre type avec qui on discutait dans la queue avait cru, comme un peu tout le monde, que le graphic novel s'était basé sur le film concernant le look des persos, ce à quoi j'ai répondu avoir lu que c'était un hasard, mais ça m'a fait penser que je devrais le demander à l'artiste lui-même. Peut être que c'était parce qu'il était pressé de faire passer tout le monde, mais je pense aussi qu'il était agacé car pleins de gens doivent le lui demander, mais c'est à toute vitesse qu'il m'a répondu "I started this album in 2006. Do the math." - "So it was before ?" - "The film was released in 2008". J'ajoute un "I wanted to say, I really liked that album, so thank you" - "Thank you", et il passe à quelqu'un d'autre sans entendre mon "good-bye".

C'est un peu dommage de ne pas pouvoir avoir de dessin, mais la prochaine fois je ne déconnerai pas : je me prépare mieux et je vais direct voir les auteurs, mais là je risque aussi de rater le reste du festival, donc éventuellement j'y irai 2 jours.

Après ça je cours vers la salle de dédicaces. Un jeune de 18 ans commence à me parler en me voyant sortir Tremors et Terminator 2 (ouais, pas le 1, car j'ai une édition de merde et je veux la collector, donc autant ne pas dédicacer le DVD que je vais revendre), et me demandant ce que c'est.
Je me suis rendu compte de ma chance quand il m'a raconté que plusieurs de ses amis avaient essayé d'avoir un bon pour cette séance de dédicaces, dont une fille avec une carte premium qui a pu participer trois fois au tirage au sort, et qui n'a rien eu. Lui, c'est un "ami", et par "ami" il parle en fait d'un type qu'il a rencontré ici-même, qui lui a donné son bon, dont il ne voulait pas.
Le type devait très facilement s'adresser aux gens, ça se voyait, car il a parlé à tous ceux qu'on a croisé, que ce soit la femme derrière en costume de Starman (avec une étoile grise sur le torse et un sceptre apparemment fait de tuyaux en plastique peints en dorée, mais j'aime beaucoup l'initiative), l'employée du Comic con avec qui il a parlé de son job, ou l'employé avec une boucle de ceinture Thundercats (CosmoCats, comme l'a dit le mec, mais ça c'est en VF) à qui il a demandé si le DA se passait dans le futur. Je dois dire que le type a du trouver curieux au premier abord qu'on pointe du doigt en direction de la zone environnant la ceinture, hrm...
Bref on a parlé ciné, comics, Punisher (il vit mon t-shirt), Human centipede, et là il se trouve que c'est la femme derrière qui a dit le titre car je ne m'en souvenais pas... c'est fou, elle était genre quinquagénaire, elle était costumée en Starman, et après ça quand j'ai résumé A Serbian film au mec elle a confirmé ma définition du snuff. J'aurais du parler davantage avec elle, car je l'admire, maintenant que j'y pense. Je repense aussi à son costume, je connaissais pas Starman, l'autre mec non plus, et à voir des images sur google je me rends compte que j'aurais eu du mal à reconnaître, mais ouaw, une femme d'une cinquantaine d'années qui lit DC, vient en cosplay, et connaît le snuff, c'est pas banal.
Et comment j'ai fait pour ne pas penser au film de Carpenter ? Même s'il n'y a aucun lien.

Bref sinon le jeune homme a causé de ses créations vidéos, des délires entre amis du genre détournement de pubs, pas encore dispos sur le net, et un projet de web-série aussi.
C'est étrange par rapport à son attitude au Comic Con', peut être que c'est ce lieu auquel il tenait absolument à venir qui le met dans un état pareil, mais il m'a dit avoir peu d'amis car il est bizarre, et que pour trouver des filles pour jouer dans ses vidéos, il a piqué le portable de sa soeur pour envoyer des sms à ses contacts féminins, puisque sa soeur serait amie avec pratiquement tout son établissement scolaire. Je dois dire que cette façon de caster est une excellente idée, faudra que je fasse pareil.
Vu que je ne pouvais le retrouver sur le net via ses vidéos, je lui ai donné le nom de mon court-métrage Psycho sith outta hell, et lui ai évoqué ma participation au concours Be kind rewind, et comme quoi j'aimais pas du tout, mais que je suis du genre à conseiller ce que j'aime pas. Parce que j'aime partager des expériences de merde avec les gens.
Il m'a dit qu'on pourrait peut être faire un projet ensemble un jour. Il habite à Nantes aussi, bon...

On arrive vers Gale Anne Hurd, mes camarades m'appellent de loin pour me dire qu'ils partent, mais je leur demande de rester. Je pensais faire dédicacer le ticket de l'un des deux, il me l'avait passé car on avait écrit dessus suite à sa participation au tirage au sort. Il m'avait demandé de lui faire dédicacer quelque chose, lui qui aime la série Walking dead, en réclamant à ce qu'on écrive son nom dessus, simplement. Finalement il m'envoie sa carte et... elle tombe loin de moi, dans l'une des rangées de la file d'attente (une sorte de couloir serpentin formé de barrières basses).
Quand il vient la récupérer et me la donner en mains propres, un type du Comic con' me dit "on signe pas l'ESEC ici", pour blaguer, car il ne savait même pas ce que c'était que cette école.
Un autre peu après vient me voir quand je sors mes DVD, me demander ce que je fais signer. J'ai craint qu'on ne soit pas autorisé ou quoi, mais en même temps on ne nous avait rien donné, pas même une affiche de Walking dead ou je ne sais quoi, pour signer dessus. En fait il me dit juste de ne pas trop traîner, car la productrice doit prendre sa voiture dans 10mn.
En attendant Bermejo, j'avais déjà sélectionné les questions que je poserais, parmi les 6 que j'avais rapidement notées la veille lorsque j'ai appris que cette femme était la co-scénariste de Terminator et productrice de pleins de films que j'apprécie. J'ai viré les plus inutiles mentalement, et je n'ai pas même utilisé ma caméra, de toute façon je me disais qu'on était trop pressés, pour chaque invité en fait, pour trop s'attarder auprès d'eux.

Je lui dis bonjour, et en plaçant Tremors sur la table j'ai la réaction escomptée : la surprise, puisqu'elle s'exclame à la vue de ce film trop peu connu que je fait ressurgir de son passé.
Bon je vais essayer de retranscrire grossièrement le dialogue :
-J'ai appris hier que vous étiez co-scénariste sur Terminator. Je sais qu'à la base c'est une idée de James Cameron, donc comment est-ce que vous avez rejoint son projet ?
-J'avais déjà travaillé avec Jim sur Battle Beyond the Stars (alors je dois avouer que je ne connaissais pas du tout, et en fait c'est une série B de Roger Corman ! Elle était assistante du directeur de production, et Cameron était directeur artistique), et il était à Rome quand il m'a appelé, pour me parler d'une idée qu'il avait, et me demander si je voulais participer à l'écriture.
-Et c'est le seul film que vous avez écrit, pourquoi ne pas avoir continué ?
-(là je me souviens plus de l'expression qu'elle a utilisé, mais j'ai cru comprendre que c'était bien donc elle voulait s'arrêter là).
-Maintenant vous être productrice ; donc vous préférez produire ?
-Oui.
-Qu'est ce que vous aimez dans la production ? (là j'ai étoffé pour faire passer le côté un peu étrange de la question : ) je suis en école de cinéma, et je ne sais pas vraiment ce que je veux faire, donc je voudrais savoir pourquoi vous avez choisi la production.
-Parce que ça me permet de faire plus de choses.
-Vous avez produit ça aussi (je montre mon t-shirt de Punisher war zone, puis me recule pour qu'elle voie mieux).
-Ah oui, le Punisher ! Celui là c'est avec Ray Stevenson. Mon mari a réalisé celui avec Thomas Jane (alors là j'ai été trop surpris, je savais pas que c'était son mari, et comme je n'ai pas aimé le film je ne pouvais plus en dire du mal). D'ailleurs Ray Stevenson joue dans son dernier film, Kill the Irishman.
-Ah... euh je ne le connais pas... il n'est pas encore sorti en France, non ?
-Non, il n'est pas sorti.
-Vous avez quand même travaillé sur deux Punisher vraiment différents... euh je ne sais pas si vous être famillière avec le comic.
-Oui, je le lis. (je m'y attendais trop pas non plus, je m'imaginais une productrice qui s'intéresse seulement aux films et non ce sur quoi ils sont basés) Il y a un auteur que j'aime particulièrement, c'est Garth Ennis.
-Ah oui, c'est ses comics que je lis en ce moment. Mais... vous avez travaillé sur deux Punisher vraiment différents, et c'est War Zone qui ressemble le plus aux BD d'Ennis, enfin... qu'est ce que vous en pensez ? de ces adaptations ?
(j'osais pas trop dire que le Punisher d'Hensleigh était mauvais, maintenant, et justement je pense que c'est parce que c'est son mari qu'elle n'a pu me fournir une réponse objective, mais plutôt floue).
-Oui, ils sont... différents (bon je sais plus ce qu'elle a dit, pas grand chose en tout cas, mais en gros : que c'était différent).

Et là m'est venue une question que je n'avais pas notée, une idée qui a surgi dans mon esprit tant qu'on parlait du Punisher :
-Ah (exclamation du type qui trouve une idée soudainement), will there be another Punisher movie ?
-Probably !
-Oh, great ! (faisant un signe du doigt accompagnant ses paroles enthousiastes : ) I want to see it.
Rires de la part de Gale Anne Hurd et la traductrice, que je remercie même si elle n'a pas bossé avec moi. Je me rappelle soudain en voyant mes camarades que je devais faire signer sa carte, et je reviens, lui fait signer, et elle me dit qu'elle espère qu'il n'a plus à s'en servir.

Dommage que je n'aie pas su plus tôt qui elle était, je n'avais pas pensé à chercher puisqu'elle était présenté comme la productrice de Walking dead et n'était pas listée parmi les invités avant hier, sinon j'aurais acheté le DVD du Punisher war zone depuis longtemps. J'annonce la bonne nouvelle concernant le film à venir à mes camarades, tout content, même si je me doute bien que ça ne les concerne pas.
On s'en va, et finalement je n'ai rien acheté. Un t-shirt "How to kill zombies" me tentait bien, mais tant pis, mes économies iront dans l'achat de Hack/slash, que j'attendais de commander pour voir avant si j'achetais un truc au Comic con' ou non.
Mes compagnons de route me racontent qu'ils ont battu les records de tous les Pacman présents au Comic con', du jeu normal à Miss Pacman ou Pacam+ ou Super Pacman et autres bêtises genre Junior Pacman !
A la sortie, je me suis dit que j'aurais pu m'attendre à voir plus de cosplay Scott Pilgrim ou Kick-ass, mais il n'y en avait aucun.

On arrive aux bornes du métro, plein de monde font la queue, occasion pour moi de sortir une blague du genre "on croirait une file d'attente pour Lee Bermejo". Finalement on a pas besoin de tickets, moi qui ne savais pas si la RATP considérait qu'on était en vacances ou non, pour savoir si ma carte de transport fonctionnait partout ou pas. La réponse est oui, et ça veut dire que mon premier comparse a acheté des tickets à l'aller pour rien.

Pour info, je pensais demander à Gale Anne Hurd ce que ça fait de bosser avec des grands réalisateurs comme Cameron ou De Palma. Rentré chez moi, sur IMDB je vois qu'elle était marié à ceux deux maîtres !

Merci, et à l'année prochaine ! Je serai mieux préparé. Je veux des foutus dessins !
Je le disais à mes comparses, comme me l'avait fait remarqué le type dans la file pour Bermejo, il y avait des invités plus populaires cette année, comme quoi le Comic con' france prenait peu à peu de l'importance. Je ne vais pas cracher sur des artistes de renom, mais l'inconvénient selon moi c'est que du coup il y a plus de monde, plus d'attente, et si en plus de ça ils prennent leur temps pour dessiner, on ne peut profiter pleinement de l'évènement.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Comic convention   Mar 12 Juil 2011 - 15:04

Hier, en refeuilletant mon intégrale des comics basés sur les films de Kevin Smith, dans la section des bonus, j'ai revu une des fausses covers de comic vues dans le générique de Mallrats... l'une d'elles était de Jeff Scott Campbell, je n'étais pas au courant, si j'avais su j'aurais pris mon DVD et/ou mon album pour le lui faire dédicacer au Comic con'... d'un autre côté il était l'invité d'honneur, et vu le monde qu'il y avait, je ne sais pas si j'aurais eu le temps autrement qu'en restant encore des heures à attendre plutôt qu'à visiter la convention...
La prochaine fois j'irai plusieurs jours si je peux me le permettre. Si je pouvais gagner des places ce serait encore mieux, bien sûr Very Happy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
deadpool_az
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 420
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Comic convention   Mer 13 Juil 2011 - 7:55

Avant de poursuivre je rebondis sur un point :
Tu as vraiment de la chance d'avoir pu voir Geoff Darrow, un immense artiste (méticuleux, c'est peu le dire !) qui officie depuis le début des 80s dans le comics et a, entre autres, conçu une bonne partie du design du film Matrix avec les frères Wachowski.

Si tu les trouvent d'occasion, je te conseille ses Shaolin Cowboy, des travaux récents publiés en grand format par Panini. J'en parle ici :

http://www.comicszone.fr/divers/burlyman-entertainement/the-shaolin-cowboy/t1-la-vengeance-du-dieu-crabe

http://www.comicszone.fr/divers/burlyman-entertainement/the-shaolin-cowboy/t2-m-excellent

http://www.comicszone.fr/divers/burlyman-entertainement/the-shaolin-cowboy/t3-dans-les-entrailles-de-la-ville

Bon le souci c'est que Panini publiait ça par album de deux épisodes, mais comme Darrow est très lent il en est au #7 et pas sûr qu'on voit la suite... Ce qui fait que ce probable dernier épisode ne verra pas le jour en France... C'est pas pour autant que je conseille de faire la VO (publié chez Burlyman Entertainement, la petite maison d'édition des Wachowski), puisque celle-ci a des pages moins grandes, et c'est dommage pour le trait de Darrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
deadpool_az
Zombie
Zombie
avatar

Nombre de messages : 420
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Re: Comic convention   Mer 13 Juil 2011 - 8:14

C'est vrai que dans nos idées reçues ça nous surprend toujours une productrice qui sait vraiment de quoi elle parle...

Bon en tout cas vu le lot d'auteurs présents j'essayerais d'y être l'année prochaine, mais je pense que ça va encore tomber en plein dans le NIFFF...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Comic convention   Mer 13 Juil 2011 - 10:16

J'avais hésité à prendre mon DVD de Matrix, à défaut d'avoir autre chose à faire signer à Darrow, donc du coup je pense me rattrapper en lisant quelques uns de ses ouvrages, c'est bien que tu me propose Shaolin cowboy, ça me donne quelque chose à lire de lui.

"Méticuleux", c'est le mot, je pense avoir suffisamment dit à quel point j'étais abasourdi par ses dessins détaillés, je me doute que ça prend du temps. C'est sûrement aussi pour ça qu'il fait beaucoup de covers et de pin-ups plutôt que des récits. Tiens, ça me rappelle que je lui avais demandé si ça l'intéressait pas de dessiner tout un comic des Simpsons ou quoi, et il a dit non ^^

Pour Gale Anne Hurd, ça explique quand même qu'elle ait participé à pleins d'adaptations de comics : Walking dead, Punisher, les deux derniers Hulk.

Je ne pense pas pouvoir aller au NIFFF, donc pour moi ce sera le Comic con' Very Happy

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: Comic convention   Ven 9 Sep 2011 - 19:37

Je ne retrouve pas mon Bender :
http://riennevaplus.canalblog.com/albums/_japan_expo_et_comic_con_2011_/photos/66432238-mur_pour_laisser_un_message_aux_nerdz.html
Je ne pense pas qu'il soit sur la photo, mais si quelqu'un le voit... (mais je viens d'avoir ma paire de lunettes, vous ne devriez pas pouvoir me battre)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comic convention   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comic convention
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Festivals-
Sauter vers: