La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les sorcières de Zugarramurdi

Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Les sorcières de Zugarramurdi   Mar 4 Mar 2014 - 19:21


Fiche du film :
Réalisateur : Alex de la Iglesia
Scénaristes : Jorge Guerricaechevarría, Álex de la Iglesia
Année : 2014
Genre : Comédie / Fantastique / Horreur
Acteurs principaux : Hugo Silva, Mario Casas, Carolina Bang, Jaime Ordóñez, Carmen Maura

Mon avis :
Pendant des semaines, le travail et la conception de mon cosplay de Professor Genki  m'ont empêché d'aller au cinéma voir Les sorcières de Zugarramurdi, la dernière réalisation d'Alex de la Iglesia. Quand j'ai été libéré de mon cosplay, le film ne passait plus que dans quelques cinés, puis plus qu'un, lors de 3 séances par semaines, puis plus qu'une. A cause d'empêchements divers (ou alors juste parce que je n'ai pas vu l'heure passer), j'ai raté le film plusieurs fois, en croyant à plusieurs reprises qu'il s'agirait de la toute dernière séance : le film faisait partie de la programmation du Nouveau Latina, puis il a eu une projection unique dans un autre ciné, avant de revenir au Latina... pour une séance non plus à 22h, mais à midi. C'était aujourd'hui, et heureusement, j'étais libre.

Les sorcières de Zugarramurdi marque le retour d'Alex de la Iglesia au film fantastique déjanté, ce qu'il fait de mieux, après "Jour de chance", une comédie dramatique pas terrible.
Ce nouveau long-métrage traite de Jesus, accompagné de son fils (dont il a la garde ce jour-là), de Bob l'éponge et d'un soldat de plomb, entre autres, qui braquent une bijouterie. Enfin, ce sont des braqueurs costumés en ces personnages, plutôt.
L'intro est dynamique, fun, saugrenue, avec une once de violence (quel plaisir de voir Bob l'éponge se prendre des coups de poings), et annonce un très bon délire.
S'enfuyant à bord d'un taxi, les deux braqueurs qui ont pu échapper à la police vont se retrouver par mégarde dans le village de Zugarramurdi qui, selon la légende, abriterait des sorcières.
Contrairement à la plupart des films de braquages, il y a dans celui-ci la bonne idée d'exploiter le moment de la fuite en voiture, en la faisant durer. Les hommes à bord discutent, même le chauffeur pris en otage, et en viennent notamment à parler de leurs problèmes avec les femmes. Même les policiers sur les traces des braqueurs s'y mettent : "si elle te tient par les couilles, elle te les arrache, d'un coup sec". Un sujet de conversation qui n'est pas anodin, car du thème des sorcières, Alex de la Iglesia met en avant l'aspect de sororité, et joue là-dessus pour mettre en scène une sorte de guerre des sexes. Quand on y pense, ça devient presque logique que le film en vienne plus tard à aborder, de façon un peu décalée, l'homosexualité. (l'originalité, c'est quand même d'avoir fait jouer deux sorcières par des hommes, sans que le personnages ne semblent censés être des travestis)
La réplique "Le diable a pas de couilles, il a une foufoune", qui fait juste rire par son absurdité la première fois, prend aussi son sens plus tard, avec ces sorcières qui cherchent à invoquer le réel dieu selon elle, leur "Mère", venue des enfers.

C'est drôle qu'Alex de la Iglesia fasse tenir à ses personnages autant de propos machistes, si l'on tient compte du fait que sa femme joue encore dans ce film. On l'avait découverte dans Balada triste, où son mari la magnifiait ; ici le personnage de Carolina Bang a un style différent, plus punk/gothique, mais elle n'en reste pas moins sublime. Le réalisateur la rend encore plus attirante qu'elle ne l'est déjà de façon très peu… conventionnelle, dans une scène où se mêlent gore et sexe. J'apprécie, d'autant plus que je m'attendais à ce que le film reste plus sage. (Mais il y a aussi cette scène dans les WC glauque et assez hallucinante par son audace.)
En la présence de Carolina, les personnages masculins en oublient qu'ils maudissaient les femmes peu avant. C'est drôle de les voir se battre pour elle, mais c'est aussi porteur d'un propos pertinent. C'est tout aussi amusant de voir qu'en faisant de ses personnages féminins des sorcières, c'est à elles que le film donne le pouvoir ; elles peuvent imposer chacun de leurs caprices à des hommes apeurés.

On voit que grâce à sa notoriété, Alex de la Iglesia a maintenant un peu plus de moyens. Tout le final des Sorcières de Zugarramurdi est terriblement impressionnant ; certes les effets spéciaux et les CGI ont quelques défauts, mais le spectacle est tellement fun et plein d'idées osées que ça importe très peu.
En revanche, le happy end est quelque peu déstabilisant. Et pour un film qui est, en fin de compte, assez léger et innocent (les personnages principaux s'en sortent tous plus ou moins indemnes), c'est bizarre qu'on occulte complètement ce qui est arrivé à ce pauvre type qui a été pris en otage alors qu'il voulait juste aller à un entretien d'embauche ; je suis un peu surpris que les scénaristes n'en aient fait qu'un personnage dont la souffrance était uniquement au service de gags.
Quoiqu'il en soit, j'ai passé un très bon moment devant Les sorcières de Zugarramurdi. Il y a d'excellents gags, et les acteurs sont doués pour jouer la comédie, en particulier Macarena Gomez, qui tient pourtant un second rôle.
Alex de la Iglesia est sûrement un des seuls à pouvoir faire des films pareils (il y avait autrefois Peter Jackson, mais il s'est égaré, avec ses histoires de hobbits), et il le fait toujours aussi bien.

Bande-annonce VOST :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
 
Les sorcières de Zugarramurdi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Saga des sorcières Mayfair [Anne Rice]
» [Dahl, Roald] Sacrées sorcières
» Rassemblement de sorcières
» les différentes sorcières
» Les sorcières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films d'horreur divers-
Sauter vers: