La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 The Ricky Gervais show

Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: The Ricky Gervais show   Jeu 4 Sep 2014 - 20:32


Fiche de la série :
Créateurs : Ricky Gervais, Stephen Merchant, Karl Pilkington
Année de création : 2010
Genre : Animation

Mon avis :
Etant quelques jours en voyage à Londres, il y a trois semaines, je voulais en profiter pour acheter des DVD pas trouvables ici. L'an dernier, j'avais acheté Extras et Life's too short ; mais si j'avais adoré ces deux excellentes séries de Ricky Gervais, il y en a aussi deux autres qui m'ont vraiment pas fait rire (Derek et The office).
J'ai quand même pris le "risque" d'acheter le Ricky Gervais show, même si je n'avais jamais lu d'avis dessus. De toute façon, le double DVD de la saison 1, neuf, coûtait 5 pounds... et 3 si on prenait un autre article avec !

La série est en réalité une simple reprise de podcasts entre Ricky Gervais, Stephen Merchant et Karl Pilkington, transposés en un dessin animé. L'utilité d'une telle série est discutable, mais j'étais prêt à passer l'éponge tant que ça me ferait rire.
Au lieu de me rassurer, le début m'a laissé dubitatif. Les trois hosts ne disent rien de très pertinent ou drôle, mais à chaque fois que l'un d'eux évoque ou imagine une situation particulière, ils se sentent obligés de l'illustrer par une animation... par exemple, quand Gervais dit tout simplement que Karl a une tête parfaitement ronde... On sent que c'est fait pour que le spectateur ne décroche pas, mais l'animation n'apporte pas grand chose.
Le trio parle de tout et de rien, vraiment.
Je me suis rappelé que c'est pour ça que je n'écoute pas de podcasts ; de plus, c'est toujours trop long.
Ici, les podcasts durent 22 à 26mn, ça va encore, et on dirait qu'on n'a droit qu'à des morceaux choisis, entre lesquels on fait la transition par un simple plan très court, où l’on voit quelqu’un redresser un micro ou encore se servir un café.

Finalement, mes doutes se sont un peu estompés, à partir de l’épisode 2 l’animation devient plus justifiée, car Gervais et Merchant improvisent des dialogues dans des situations loufoques qu’ils imaginent. Mais ça s’améliore aussi en raison d’un ressort comique permanent : Karl Pilkington. Gervais et Merchant se foutent de lui sans cesse, sans qu’il ne réagisse jamais à leurs moqueries… et il sort quand même des conneries monumentales. Je me suis vite demandé s’il ne jouait pas un rôle, surtout que Ricky Gervais dit qu’il a été son producteur.
Mais Pilkington dit des trucs tellement hallucinants… il parle des peaux d’ours que portaient les hommes préhistoriques, et se demande pourquoi les indigènes ne portent pas ça… et aussi, en quelle année on est, pour eux ? Il croit aussi qu’on a retrouvé une machine à laver sur Mars.
On en rit de ses conneries, si bien que ce n’est qu’à l’épisode 4 que je me suis mis à me dire que, quand même, c’est inquiétant. Mais en fait, quand on se dit qu’il simule l’idiotie, ça a du sens ; Gervais et Merchant ne se marreraient pas en raison de sa bêtise, mais sa capacité à improviser des conneries et rester sérieux en permanence. Je me dis que si Karl ne faisait pas exprès, il se défendrait moins.
Et au fil des épisodes, ses "Monkey news", ces histoires prétendument vraies qu’il raconte sur des singes, ressemblent de plus en plus à des blagues.
Je reste quand même incertain, car il y a vraiment des moments où Merchant et Gervais semblent sincèrement atterrés par ce que raconte Karl.
J’ai des doutes aussi à cause du journal que tient quotidiennement Karl, où il raconte des trucs vraiment absurdes (il a l’idée d’une montre qui indique le nombre de jours qui restent avant notre mort), mais si tout ça est mis en scène, il va super loin pour maintenir l’illusion. A moins que les trois podcasters travaillent ensemble à façonner le personnage de Karl.

Dès qu’un épisode se termine, j’ai oublié la plupart des choses qui se sont dit ; je pense que c’est l’absence de récit, d’une trame dont on peut se souvenir, qui fait ça.
Il y a quand même quelques trucs marquants :
-L’idée d’un mix avec "I could eat a knob at night"
-Karl qui veut être Bruce Willis mais explique que l’acteur a ses propres problèmes, il manifeste contre la guerre car en cas de guerre, il a plus de perdre une de ses nombreuses maisons que quelqu’un qui n’en a qu’un.
-Ricky qui explique l’usage du sifflement dans les vestiaires des hommes.
-Karl qui imagine ce qu’il ferait à la place du personnage de La métamorphose de Kafka, et explique comment il s’intègrerait parmi les cafards. Ricky lui demande si ça ne le dérangerait pas de baiser un cafard, il répond que non, il suffit de fermer les yeux et penser à autre chose.
Après, il s’imagine être une mouche, et qu’une autre mouche l’invite à le rejoindre dans des excréments.
-"What sound do you hate ?" – "What, as me or as a worm ?"
-Ricky Gervais qui imagine Karl en fantôme mort durant un toucher rectal.

Sinon, l’épisode 4 m’a appris ce qu’était un "koteka", brrr…

Bref, une série avec des moments sympas, mais au concept vraiment fainéant, et loin de faire rire aux larmes comme Extras ou Life’s too short.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: The Ricky Gervais show   Ven 28 Aoû 2015 - 22:55


J'avais moyennement aimé An idiot abroad, mais étrangement, j'ai choisi d'enchaîner avec une autre série comportant Stephen Merchant, Ricky Gervais, et Karl Pilkington. En fait, dans le dernier épisode d'An idiot abroad, où ils sont tous les trois réunis, je me suis rendu compte que ce sont les échanges du trio qui me font le plus marrer.
Concernant The Ricky Gervais show, j'avais trouvé la saison 1 inégale, mais je savais que si je m'y remettais, j'aurais droit à des passages à se plier en deux.

Je pense que je n’avais pas vraiment apprécié la première saison car j’étais décontenancé au début par le principe, je ne savais pas si Karl faisait l’idiot exprès ou non. Et j’étais dérangé par le fait que les deux autres se moquent de lui. Mais maintenant je suis habitué… même si Gervais et Merchant sont vraiment affreux avec Karl parfois, ce dernier est toujours aussi impassible… et du coup, j’en oublie mon inquiétude première.

Cette fois, dès le premier épisode, j’ai trouvé ça hilarant. Karl pitche une idée de film où il y aurait "Clive Warren", dans lequel une femme se fait transplanter la moitié du cerveau de son mari défunt.
Il raconte trop de trucs insensés au cours de la saison pour tout résumer, mais parmi ce qui m’a le plus halluciné, il y a aussi cette situation où on lui demande ce qu’il ferait avec un clone, et il répond "how would I know which one I was ?" ; sa prédiction que dans le futur il n’y aura plus de pantalons car quand on observe l’évolution de leur port, il tombe toujours un peu plus bas ; et cette comparaison qu’il fait entre Le choix de Sophie et le show TV Deal or no deal.

Les propos de Karl et la façon dont Steve et Ricky interfèrent avec ce qu’il raconte en se moquant est déjà bien drôle, mais l’animation qui donne vie aux idées/histoires qu’ils racontent rend ça encore meilleur.
Il y a aussi des détails dans l’animation qui font référence à d’autres podcasts, des clins d’œil sympas.

Une nouveauté dans cette saison, c’est que Ricky et Stephen racontent aussi leurs anecdotes, il n’y a pas que Karl, c’est sympa également.
Grâce à Ricky Gervais, j’ai découvert ce qu’est l’ "outsider art", de l’art fait par des gens extérieurs au milieu artistique, parfois des gens internés, avec divers problèmes psychologiques… la description que Gervais fait de certaines œuvres est captivant. J’ai prévu d’aller à une expo d’outsider art qui sera à Paris fin Octobre justement…

Bon, au bout de 13 épisodes, on s’en lasse un peu, mais je me suis bien marré quand même. Je regarderai certainement la saison 3 plus tard.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: The Ricky Gervais show   Dim 30 Aoû 2015 - 22:41

Quel hasard, je suis en train de revoir un épisode de la saison 10 des Simpson, et je me rends compte que l'œuvre d'art créée par Homer est désignée comme appartenant à l' "outsider art". Du coup j'en avais déjà entendu parler, sans le savoir.
C'est fou, décidément il y a vraiment tout dans Les Simpson...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: The Ricky Gervais show   Mar 15 Sep 2015 - 16:27


Je voulais débuter la série Hannibal, mais entre le travail, le jeu-vidéo Mad Max, et mon envie d'approfondir ma connaissance des films post-apos, j'ai préféré opter pour une série dont les épisodes ne durent que 20mn chacun. Une série comique, tant qu'à faire, pour me détendre. Alors bon, je me suis dit, autant finir le Ricky Gervais show, avec la 3ème saison.

Au fil des saisons, la série a accumulé pleins d'histoires farfelues venant de Karl, et on le voit bien dans cette dernière saison, il y a de plus en plus de références à des histoires précédentes, qui passent parfois uniquement par un détail dans l'image.
C'est comme si tout un univers s'était construit autour des fantaisies de Karl Pilkington.

Dans cette saison, parmi les trucs abracadabrants qu'il nous raconte, il y a cette idée de relier une chaise électrique à un interrupteur chez quelqu'un, afin que personne n'ait la responsabilité d'exécuter quelqu'un, et que la personne qui allume la lumière chez elle ne sache pas qu'elle a tué un condamné à mort. Karl va jusqu'à faire la remarque que si la personne est en vacances, ça laisse un délai supplémentaire au condamné.
Karl explique aussi une idée qu'il a, celle d'une machine qui permettrait à un médecin de ressentir la douleur de ses patients, pour pouvoir les diagnostiquer.
Et dans un épisode, il parle d'un de ses voyages pour An idiot abroad et explique sa façon de s'essuyer le cul avec peu de papier toilettes. Une technique complètement absurde, qui consiste à enrouler le papier autour de la main et faire un trou dedans pour faire passer les doigts...

Bon après il y a beaucoup trop de choses à raconter, comme dans chaque saison. Mais de toute façon, à chaque fois il s'agit d'histoires absurdes et triviales, qui font rire sur le moment, voire se plier en deux de rire, mais ne valent pas vraiment la peine d'être retenues. Sauf pour certaines plus marquantes que d'autres.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Ricky Gervais show   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Ricky Gervais show
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ricky Gervais : méchamment drôle... ou drôlement méchant
» Kit Car Show Chanteloup 2010
» TGS=Toulouse Game Show
» Sortie Air show 2010 à Beauvechain
» [MEP-SNK] Aleatoire Show 2 !!! 48h INSIDE !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Télévision :: Dessins animés-
Sauter vers: