La Crypte

Zombies, horreur, SF. Et cinéma en tous genres.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Furie

Aller en bas 
AuteurMessage
Fry3000
King of the zombies
King of the zombies
avatar

Masculin Nombre de messages : 8764
Age : 26
Date d'inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Furie   Sam 9 Jan 2016 - 0:41


Fiche du film :
Réalisateur : Brian De Palma
Scénariste : John Farris
Année : 1978
Genre : Horreur / Fantastique
Acteurs principaux : Kirk Douglas, John Cassavetes, Carrie Snodgress

Mon avis :
Furie est un des De Palma de la grande époque que je n’avais pas encore vu, réalisé deux ans après le classique Carrie, deux avant avant le chef-d’œuvre Pulsions.
Il y a 5 ans, quand j’étais en prépa d’école de ciné, j’avais découvert, et adoré, Pulsions, Blow out, et Body double. J’avais voulu explorer davantage la filmographie du cinéaste, mais visiblement Furie faisait référence, non pas à Hitchcock pour une fois, mais Rosemary’s baby. Et ne l’ayant pas encore vu, j’ai repoussé le visionnage de Furie. Puis j’ai vu le film de Polanski et j’ai détesté. (enfin c’était marqué sur IMDb que Furie y faisait référence mais maintenant je vois absolument pas le rapport)
Du coup je me suis pas décidé à voir Furie avant aujourd’hui, ayant acheté le blu-ray pendant une promotion de l’éditeur Arrow video.

On m’avait parlé de Furie comme étant un sous-Carrie ; en tout cas, je savais qu’il était question d’une fille elle aussi dotée de pouvoirs psychiques. Et pourtant, Furie débute comme un film d’espionnage, lorsque Peter Sandza, un agent secret du gouvernement, se fait trahir et est mitraillé quelque part au Moyen-Orient, sous les yeux de son fils qui le croit mort.
Des mois plus tard, Peter essaye de retrouver le jeune homme. Et pour cela, il compte faire appel aux dons de Gillian, une ado qui n’a pas encore pleinement conscience de ses capacités de télékinésie.
On suit donc en parallèle cette fille qui doit gérer ses pouvoirs, et rejoint un institut spécialisé, et l’agent secret pris en chasse par son ennemi. Un mélange des genres inattendu, mais qui ne paraît plus si incongru quand on voit comme les intrigues se recoupent, et le rôle qu’ont certains personnages vis-à-vis de Peter et Gillian.
Il s’avère que le fils de Sandza a aussi des pouvoirs psychiques, et il est retenu par l’ennemi de son père, qui veut exploiter ses capacités. Ce même homme veut également s’emparer de Gillian, en exerçant une pression sur le directeur de l’institut où elle séjourne. Je m’étais dit que cette histoire d’institut n’était pas une bonne chose, mais le fait que son personnel ne soit pas mal intentionné change un peu la donne, c’est moins classique.
Les situations et les personnages diffèrent suffisamment de Carrie au final, alors que je craignais qu’il y ait trop de redites au départ : sans être la souffre-douleur de l’école, les pouvoirs de Gillian se manifestent quand même au début à cause des moqueries d’une camarade de classe.

Il s’avère que le fils de Sandza, en développant ses pouvoirs, est devenu un monstre tyrannique. Du coup, même s’il n’y a pas de doutes dans l’esprit de son père, le spectateur se demande si le personnage doit être sauvé, et lâché dans le monde.
Furie tente par moments de créer de l’empathie pour ses personnages, en prenant soin de traiter leurs émotions face aux drames vécus, ce qui est bien souvent ignoré dans les films d’horreur. Mais ça ne fonctionne pas vraiment, j’ai pas ressenti l’affection qu’ont les personnages entre eux, et donc n’ai pas été touché lors des drames qui s’ensuivent.
Par ailleurs, Furie est un grand mélange de genres mais aussi de ton, on a du fantastique, de l’horreur, de l’action avec quelques cascades pas mal, du drame mais aussi de l’humour plus appuyé que dans la plupart des films de De Palma. Trop appuyés, même, il y a pas mal de gags trop grotesques, insistants.
La séquence de poursuite en voiture dans le brouillard, je ne sais si elle est censée être un brin comique, mais elle est plutôt ridicule, Sandza se débarrasse de ses poursuivants comme on le ferait dans un cartoon.
A l’inverse, les quelques passages d’horreur, à la manifestation des pouvoirs de Gillian et Robin, sont bien trashs et créent une bonne tension.

Le jeu de certains acteurs n’est pas terrible non plus, je pense aux plus jeunes actrices lors des séquences à l’école au début, ou à la nurse, qui joue très mal… la personne qui joue mal. Elle en fait des caisses, lors de ce passage où elle ment pour aider Gillian dans sa fuite.
Mais bon, ce qu’on attend en grande partie dans un film de Brian De Palma, ce sont ses idées visuelles. Dans Furie, il n’y en a qu’une que je trouve géniale, cette utilisation de la demi-bonnette lorsque le train électrique passe en bas de l’écran devant chaque plan qui se fait toujours plus rapproché sur les visages des personnages. Ca donne un sentiment d’agitation croissante.
Les différentes représentations des visions de Gillian sont pas mal non plus, la première fois elle tourne sur elle-même avec un flashback en fond, et plus tard elle se voit avancer dans le même espace qu’un événement passé qu’elle n’a pas vécu. D’ailleurs on peut remarquer une évolution : la première fois, il y a encore cette séparation entre elle et sa vision.
Par contre, De Palma utilise plusieurs fois un même procédé dans Furie, faire tourner la caméra autour d’une table lors d’un dialogue, puis la faire partir dans l’autre sens… ça manque d’imagination, et ça n’a pas de fonction, on dirait que c’est juste histoire de faire quelque chose.
Et certains effets visuels sont trop kitschs.

Furie n’est pas inintéressant, mais est trop inégal.


PS : ils utilisent le terme "psychotronically" et comparent Robin à une bombe atomique… zut, ça serait pas tant de la connerie, ce qu’ils racontent dans Psychotronic man en fait ?

Bande-annonce VO :

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deadbydawn.1fr1.net
 
Furie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Crypte :: Cinéma :: Films d'horreur divers-
Sauter vers: